• Association des Techniciens Territoriaux de France

Actus de l'ATTF

Colloque AMF-ATTF au 45ème congrès de l’ATTF, Beaune 2013 : les actes sont en ligne

Actu de l'ATTF

« Cœur de ville, cœur de village, un nouveau visage », tel  était le thème du colloque AMF/ATTF  qui avait lieu à Beaune le 3 octobre 2013 à l’occasion du 45ème congrès national de l’ATTF.  Un débat co-organisé par l’AMF-Mairie 2000, l’Association des Maires de Côte d’Or et animé par Franck Lemarc, journaliste, sous la haute présidence de Jacques Pelissard, Président de l’AMF. Retour sur la rencontre. Les actes complets en PDF joint au bas de l'article.

 

Cette année, l’actualité permettait d’aborder, une thématique au centre des préoccupations tant des élus que des techniciens : « Cœur de ville, coeur de village, un nouveau visage ». C’est Jean-Claude Robert vice-président de l’Association des Maires de la Côte d’Or qui a ouvert les travaux : « Les cœurs de villes, véritables centres vivants de la vie communale car regroupant les équipements publics et les commerces souffrent de l’étalement urbain, induit par les modes des vie. Les conséquences de ce phénomène constituent une préoccupation majeure des élus, dans le cadre de l’aménagement du territoire et du développement durable. Toutefois, d’autres réponses aux mutations sociales existent qui exigent des techniciens territoriaux compétents dans tous les domaines de la gestion municipale (…) »
Dans son sillage, Fabien Le Port, Président de l’ATTF s’est félicité que les congrès annuels nationaux et en l’occurrence le colloque AMF/ATTF sont toujours  « l’occasion d’échanger sur des thèmes d’actualité et de donner aux élus et aux cadres techniques des bases communes, indispensables à leur dialogue au quotidien au sein des collectivités territoriales »
 
Contexte et enjeux
 
Franck Lemarc, l’animateur a ensuite donné la parole à Thierry Cornu, Président de la CROA de Bourgogne (Conseil régional de l'Ordre des Architectes) qui a rappelé le contexte et les enjeux : « Une agglomération est le fruit d’un long processus historique qui voit la cristallisation de l’habitat autour d’un projet d’intérêt géographique, économique, politique ou religieux. Son émergence progressive se double de l’émergence d’une identité locale, mise à mal par l’exode rural puis par la tendance naturelle à une périurbanisation dépourvue d’espaces publics. » Et de poursuivre en énonçant les enjeux de la reconquête des cœurs de villes et de villages : « Le respect des engagements du développement durable issus du protocole de Kyoto, malgré la périurbanisation des agglomérations, génératrice de dépenses énergétiques croissantes ; Le risque d’éclatement de la cohésion sociale et de la modification profonde de l’identité spécifique des communes ; L’abandon d’un patrimoine immobilier sans usage, sans habitation, sans destination ; La renaissance d’une concertation publique et républicaine sur la gestion des espaces communaux. » Avant de céder la parole aux témoins présents, Franck Lemarc a soulevé « le paradoxe de la rurbanisation amenant en milieu rural des urbains en quête d’espaces, et à qui il est proposé une problématique de densité de l’habitat. »
 
Témoignages et présentations

- Jean-Marc Brochot, Maire de la commune de Chamboeuf (21) pour  apporter un retour d’expérience, depuis l’élaboration d’un cahier des charges jusqu’à la conduite de travaux pour le projet de mutation du coeur du village de Chamboeuf, 340 habitants, mené conjointement par la commune et la Communauté de Communes de Gevrey-Chambertin.
- Olivier Petiot, du CEREMA (ex CERTU), pour souligner que le CERTU apporte des éléments de réponse par le biais d’observations concrètes récemment effectuées sur le terrain, et c e selon 4 angles d’approche : la coût de l’aménagement, la concertation avec les habitants, la question du stationnement et la conciliation des différents usages de l’espace public.
- Géraldine Gien, géomètre-expert pour présenter le panorama des outils à disposition des collectivités locales pour une politique de maîtrise du foncier sur le long terme et de manière continue, rappelant que les élus ont pour mission de gérer et garantir le patrimoine national, tout en respectant le droit inaliénable à la propriété privée.
- Jean-Pascal Monin, Maire de Nolay (21), pour aborder  les attentes d’une commune de 1 550 habitants, chef-lieu de canton et 3ème pôle urbain de la communauté d’agglomération de Beaune-Chagny-Nolay et sur laquelle un vaste projet de réaménagement du centre-bourg médiéval est en cours de réalisation.
 
Les actes complets en PDF en cliquant ci-dessous

Colloque AMF-ATTF au 45ème congrès de l’ATTF, Beaune 2013 : les actes sont en ligne