Association des techniciens Territoriaux de France

Association des techniciens Territoriaux de France

Accueil > Qui sommes-nous ? > Les sections régionales > Région Ile de France > ANMATION TECHNIQUE 2016 - VISITE D'AIRPARIF - 07 FEVRIER
R´duire le texte Augmenter le texte Initialiser le texte Imprimer

Région Ile de France

ANMATION TECHNIQUE 2016 - VISITE D'AIRPARIF - 07 FEVRIER

Visite commentée des bureaux d'AIPARIF.

En décembre 1952, le tristement célèbre épisode de Grand smog de Londres, dû au dioxyde de soufre et aux particules, provoque près de 4 500 morts. Cet épisode exceptionnel entraîne alors une prise de conscience de la pollution atmosphérique et de ses impacts. À travers toute l’Europe, la surveillance de la qualité de l’air est ensuite progressivement mise en place, dans un premier temps par rapport aux activités industrielles.

Le 23 avril 1979, à l’initiative du ministère chargé de l’Environnement et de la Direction interdépartementale de l’industrie d’Île-de-France, est créée en Île-de-France l’association agréée de surveillance de la qualité de l'air. C’est la naissance d’Airparif (Association Interdépartementale pour la gestion du Réseau automatique de surveillance de la Pollution Atmosphérique et d’Alerte en Région d’Île-de-France). L’association est alors financée conjointement par le ministère de l’Environnement et du Cadre de vie, les principaux industriels de l’agglomération et la Région d’Île-de-France. L’objectif de cette nouvelle structure étant alors de rationaliser et de moderniser les divers outils de mesure existants, en centralisant notamment les stations de mesure exploitées jusqu’alors par le LHVP (Laboratoire d’hygiène de la ville de Paris), le LCPP (Laboratoire central de la préfecture de police) et EDF (Électricité de France). Nombre d’employés d’Airparif à l’époque : 2 ! 

Présentatrice des lieux

Explications

Appareils d'enregistrement des donnée captées

Capteurs de particules

Salle d'exposition

Présentation des travaux

Premiers capteurs