Association des techniciens Territoriaux de France

Association des techniciens Territoriaux de France

Accueil > Qui sommes-nous ? > Les sections régionales > Région Bretagne > L’Avem en covoiturage avec l'ATTF au premier Breizh electric Tour
R´duire le texte Augmenter le texte Initialiser le texte Imprimer

Région Bretagne

L’Avem en covoiturage avec l'ATTF au premier Breizh electric Tour

L’Avem en covoiturage avec l'ATTF au premier Breizh electric Tour

Les 4 syndicats de l’énergie bretons ont confié à l’équipe Tour véhicules électriques de Jean-François Villeret l’organisation de leur premier Breizh electric Tour. Cet événement de promotion de la mobilité branchée est programmé en septembre prochain, du jeudi 14 au samedi 16. L’Avem y participera, covoiturant avec l’ATTF, à bord d’une Nissan Leaf 30 kWh confiée par l’UGAP.

A l’Avem, on peut dire qu’on a vu avec satisfaction naître et avancer le projet. En reportage près de Saint-Brieuc pour la signature de la convention d’itinérance du maillage Brev’Car (22), nous avions suggéré aux acteurs du syndicat de l’énergie costarmoricain l’idée d’un rallye en Bretagne pour voitures électriques. De son côté, Jérôme Fresnay, alias Palm35, opérait avec le même objectif en Ille-et-Vilaine auprès des responsables du réseau Béa, dont les bornes de recharge rapide sont alimentées en énergie renouvelable par la coopérative Enercoop. Au même moment, Jean-François Villeret progressait dans au moins un autre département de Bretagne sur un projet similaire. Nous espérions tous dès 2017 ce rallye réunissant le Morbihan, le Finistère, l’Ille-et-Vilaine et les Côtes-d’Armor, en pensant que ce ne serait sans doute réalisable qu’à partir de 2018, mais cependant persuadés qu’il se passerait quelque chose cette année sur un ou deux de ces territoires. Quelle joie pour tous de constater que toutes ces petites graines plantées ça-et-là vont permettre, vraiment dès cette année 2017, de voir fleurir un Breizh electric Tour d’une belle maturité !

Nissan Leaf Avem/ATTF

Personnellement, à l’origine, je pensais couvrir l’événement avec ma propre Citroën C-Zero. Toutefois, l’absence de bornes de recharge rapide sur une bonne partie du parcours rendait l’opération difficile, surtout en ayant en permanence la préoccupation de recueillir quelques interviews ou sujets d’articles à produire prochainement. Mais 2 de nos lecteurs résidant en Bretagne tenteront bien l’expérience avec une telle voiture électrique : Jérôme Fresnay, bien sûr, au sein de la Breizh Team, mais aussi Georges Soubirous. En outre, l’ATTF, - l’association des techniciens territoriaux de France -, par l’intermédiaire d’Albert Bironeau, de la délégation des Pays de la Loire, nous a sollicités pour faire voiture électrique commune, se chargeant d’obtenir de l’UGAP, - centrale d’achat public -, le prêt d’une Nissan Leaf 30 kWh. Voilà comment notre participation a pris une tournure particulière, en nous mettant dans un circuit des plus intéressants, puisqu’en différentes haltes, ce sont des techniciens territoriaux qui vont orchestrer la recharge de notre véhicule. L’ATTF s’est déjà lancée dans l’aventure des épreuves réservées aux voitures électriques, en parcourant près de 1.500 kilomètres lors e-Rallye Monte Carlo en octobre 2016, et ensuite au Vendée énergie Tour de juin dernier.

A la découverte de la Bretagne

Fidèle aux événements organisés par Jean-François Villeret et son équipe de Tour véhicules électriques, le premier Breizh electric Tour se présente comme un rallye d’éco-conduite à la découverte d’un territoire : la Bretagne. Rapidement bouclée, au point de n’avoir pas besoin de faire la promotion de l’événement, la liste des participants réunit 70 équipages qui vont ravitailler en énergie leurs Renault Zoé, Kia Soul EV, Hyundai Ioniq, Volkswagen e-Golf, Nissan Leaf, BMW i3, Tesla Model S, etc. sur les réseaux Brev’Car, Béa, et ceux de Territoire d’énergie et de Morbihan énergies. Recharges complètes de nuit, mais partielles de jour, pour favoriser la rotation aux bornes. Avec un accueil à Rennes le jeudi 14 septembre 2017, les concurrents rejoindront 2 jours plus tard Saint-Brieuc, traversant Redon, Vannes, Lorient, Quimper, Landivisiau, Saint-Martin-des-Champs et Guingamp. Presque 500 kilomètres au total : 260 km le vendredi, et 210 le samedi.

Au programme

TVE ne se contente pas de tracer un circuit à suivre. Diverses animations figurent au programme, dont certaines invitent le grand public à venir découvrir le monde des voitures électriques. A Rennes, jeudi 14 septembre 2017 : Expérience de smart grid pour les participants, village des mobilités ouvert à tous, avec exposition de voitures électriques. Redon, vendredi 15 : Visite du musée de la Batellerie, circuit pédestre dans les rues piétonnes de la ville. Vannes : Déjeuner musical au siège de Morbihan Energies. Lorient : Animations culturelles en centre-ville. Quimper : Village de la mobilité électrique, avec stands des partenaires, animations musicales et artistiques, une centrale électromusculaire, des ateliers d’animation liés à l’énergie, etc. Samedi 16 : Etape au Ménez Hom avec animation contée. Saint-Martin-des-Champs : Inauguration officielle du réseau finistérien de bornes de recharge pour véhicules électriques. Guingamp : Animations sportives. Saint-Brieuc : Regroupement sur le port du Légué, puis arrivées échelonnées au Parc des expositions en pleine foire aux couleurs de Cuba.

Démonstrateur

Derrière le rallye touristique, permettant aux équipages de « réaliser une belle balade sur des routes agréables à la découverte de la Bretagne », le Breizh electric Tour est aussi « un démonstrateur des capacités du véhicule électrique et de l’intérêt d’un réseau régional de bornes de recharge associant recharge accélérée et recharge rapide », souligne le site Web dédié. Le Pôle énergie Bretagne qui regroupe les 4 syndicats de l’énergie du territoire poursuit 3 objectifs à travers cet événement. Tout d’abord valoriser la mobilité durable : voitures électriques et infrastructures de ravitaillement. Ensuite, « faire entrer les modes de transport électrique dans les habitudes des Bretons en démontrant que l’on peut se déplacer sans soucis en Bretagne grâce à une autonomie renforcée des voitures électriques et à un réseau efficace de bornes de recharge (plus de 600 bornes installées par les syndicats d’énergie) », détaille l’organisation. Enfin, « valoriser la Bretagne en proposant un circuit touristique et bucolique qui emprunte les petites routes. Cette valorisation touristique est d’autant plus importante que l’utilisation de voitures électriques qui n’émettent pas de polluants lorsqu’elles circulent, contribuent à améliorer la qualité de l’air, et donc à profiter pleinement d’un environnement préservé ».

En savoir plus : Site : http://www.tour-vehicules-electriques.com/