Association des techniciens Territoriaux de France

Association des techniciens Territoriaux de France

Accueil > Actualités > Fonction publique territoriale : des agents en bonne santé et dynamiques
R´duire le texte Augmenter le texte Initialiser le texte Imprimer

Actualités

Fonction publique territoriale : des agents en bonne santé et dynamiques

Fonction publique territoriale : des agents en bonne santé et dynamiques

La Mutuelle Nationale Territoriale (MNT), première mutuelle de la fonction publique territoriale (FPT), a souhaité pour la première fois interroger les agents territoriaux sur leurs habitudes alimentaires et leur activité physique. Cette enquête, conduite en février 2016 auprès de 11 000 agents, montre des agents soucieux de leur santé.
 
Des agents plus sportifs que la moyenne

57 % des agents interrogés déclarent pratiquer une activité physique ou sportive régulière. Ils sont même 68 % parmi les agents de catégorie A. C’est plus que la moyenne nationale qui est d’environ 49 %1. Parmi les activités les plus pratiquées par les territoriaux, la marche et la course à pied arrivent en tête (avec 54 % et 30 %). Toutefois 31 % des interrogés se disent concernés par des problèmes de surpoids. Ainsi la proportion de femmes agents territoriaux à être en surpoids est de 10 % supérieur à la moyenne nationale féminine. Elle est de 5 % inférieur en ce qui concerne les effectifs masculins.
 
Des habitudes alimentaires à maintenir

69 % des agents interrogés déclarent prendre les trois repas par jour recommandés. Ils ne sont que 65 % à prendre un petit déjeuner chaque matin, soit 18 % de moins que la moyenne nationale. Pour 60 % d’entre eux les féculents constituent la classe d’aliments la plus consommée, viennent ensuite les légumes pour 27 %. Ces spécificités s’expliquent notamment par les horaires décalés pratiqués par de nombreux agents, ainsi que le caractère physique de plusieurs de leurs métiers. Ils sont toutefois 85 % à cuisiner régulièrement (plusieurs fois par semaine, voire tous les jours) et ne sont que 13 % à grignoter entre les repas.
 
Pour la MNT, mieux connaître les habitudes alimentaires et de vie des territoriaux ainsi que leur état de santé permet de proposer des services adaptés et des actions ciblées. La mutuelle entend ainsi développer un accompagnement spécifique sur les questions de nutrition et d’activité physique. Elle a pour objectif de servir ses adhérents au plus près de leurs besoins, et de les accompagner tout au long de leur vie.
 
Sources : enquête nationale « la nutrition et l’activité physique » menée par le pôle prévention de la MNT, en janvier et février 2016, auprès de 7 500 adhérents MNT et 3 500 agents territoriaux (avril 2016).
1 Enquête BVA-Assureur Prévention 2015